A la rencontre des villageois

Filed in Laos 2 Comments

Tout d’abord merci pour les commentaires que nous recevons, nous ne prenons pas le temps de repondre a chaque mais c’est toujours avec plaisir que nous les lisons.

Savannakhet, c’est une region au centre du Laos, pas tres touristique apres les regions que nous avons traversé.
C’est avec un guide local que nous sommes partis 2 jours a la decouverte de la foret préservée et de ses habitants, dans un village de campagne. Pas un village ethnique comme il y a aussi au Laos, juste un village comme beaucoup surement, ou nous sommes alles rencontres la gentillesse et le sourire de ses habitants : des gens simples, accueillants, heureux qu’on s’interesse a leur culture et a leur pays et qui partagent avec joie leurs repas !

Pique-Nique

Petit déjeuner (avec crevettes au menu)

Nous avons ete accueillis pour une nuit dans une famille qui a célébré pour nous la cérémonie du Baci, un rituel laotien durant lequel les esprits protecteurs sont conviés a rejoindre les invités d’honneur (nous dans le cas présent): les habitants nous nouent des fils de coton autour du poignet alors que nous tenons dans nos mains des offrandes, style un poulet, un oeuf ou un gateau. Puis tous ensemble nous partageons un immense repas, avant d’aller se coucher de bonne heure car nous vivons ici rythmés au chant du coq.

Nous reprenons la route avec toujours des rizieres a perte de vue, toutes vertes grace a la saison des pluies et du riz qui sera bientot récolté, d’ici 1 mois ou 2.

Rizieres et lac

Rizieres et lac

, , , ,

Plateau de Boloven

Filed in Laos 5 Comments

Plantation de café

Les Boloven, c’est un plateau en moyenne altitude que l’on parcourt souvent en moto: ce que nous avons donc fait (300kms environ en 2 jours).

Cascades, villages ethniques, le tout bordé de champs de café et de thé…

2 jours ou nous avons encore rencontré la jovialité des enfants avec leurs grands coucou partout au bords des routes, ou les adultes d’abord timides sont heureux et nous font des grands sourires quand nous tentons quelques mots en lao, 2 jours ou nous avons serré les fesses quand notre moto a failli perdre sa chaine !

Dégustation de lao café, étrangement sombre et légerement plus épais que celui que nous connaissons et qui retombe lentement dans le verre apres l’avoir agité. Un vrai régal !

Et puis une fois n’est pas coutume, nous sortons le grand jeu pour la nuit: un magnifique lodge au bord d’une cascade, avec éléphants en liberté devant la fenetre.

La nourriture en liberté dans les villages !

Poule pondeuse pendue

Decors de carte postale depuis notre lodge

Lao café

Du sommet de Tad Suomg

Demain nous reprenons le bus pour rejoindre Savannakhet, surement notre derniere destination au Laos, ou nous comptons y faire un trek de 2-3  jours.
Puis ensuite Bangkok pour se reposer un peu quelques jours et profiter de cette magnifique cite des anges …

, , , , ,

C’est Dengue ca!!

Filed in Laos 10 Comments

Tout d’abord suite a notre dernier message, nous n’avons loue ni moto, ni pris de bus pour visiter la region, mais nous avons fait une journee tranquille repos a Pakse fort agreable: pas de pluie, chaud mais tenable, un bon massage a l’huile, de bonnes bouffes… le Laos, ca se vit aussi au ralentit, et c’est ce que nous avons fait.

Et puis finalement nous allons quand meme la louer cette fameuse moto, mais pour 2 jours seulement afin d’aller voir de belles cascades. On prend juste un petit sac avec nous et nous irons dormir vers les chutes, laissant les gros sacs a Pakse.

C’est dengue ca, non? Pourquoi un tel titre, et bien pour cette fameuse epidemie de dengue qui apparement sevit gravement au Laos. Les hopitaux sont remplis de gens malades, particulierement dans les grandes villes. Et ce soir le verdict est tombe: Fleuf  s’est chopee la dengue… deja comment est-ce possible vu que le vaccin, elle le fabrique et qu’elle a suffisement joue a mimi-cracra avec ! (y en a une qui se reconnaitra!!)
Mais bon nous restons tres sceptiques sur ce diagnostic….

En fait j’ai une reaction assez importante sur la peau depuis un jour ou 2. Ca a commence par une joue tres enflee et un cerne tellement gros qu’on aurait dit que j avais subit une injection ratee de botoxe. Puis un petit peu de fievre il y a 2 jours mais juste une soiree, et depuis on avait plutot l’impression que c’etait une reaction du a la transpiration, au soleil ou a la creme solaire. Ca fait pas mal, ca brule juste quand je suis au soleil.
Lors de notre massage aujourd’hui, l’infirmiere qui tient le salon nous dit que ce sont tout a fait les symptomes de la dengue. Fievre, mal de tete (mis sur le compte d’une petite insolation plutot), quelques courbatures (mais c est le velo!), ce sont les symptomes que peuvent prendre la dengue ici au Laos.Une touriste est venue pareille il y a quelques jours, elle est allee a l’hopital doser ses hemaglobulines qui etaient a 48, mais on ne sait pas ce que ca veut dire et je ne vais rien aller me faire doser !

On est quand meme assez septiques car vraiment pas de grosse fievre, et c’est vraiment une reaction sur la peau des que je suis au soleil plutot qu’autre chose, mais bon pourquoi pas… en tous cas je prefere ca plutot que d’aller tester le fonctionnement des hopitaux laotien.

Reste que pour quelqu’un qui bosse sur ce fameux futur vaccin, c’est dingue !

Ca y est nous avons pu mettre quelques photos dans la galerie, c’est par ici !

Enfants du Mekong

, ,

Paisible campagne…

Filed in Laos 3 Comments

Champasak, petit village au sud de la ville de Pakse, toujours dans le sud du Laos. On l atteind par bateau une nouvelle fois, et une pluie torrentielle nous fera choisir notre guesthouse: quand il pleut pas de choix, il faut se mettre a l abri, en 10 minutes il tombe 3cm de pluie et tout est innonde, mais pas pour longtemps.

Notre logement n est pas cher, 3 euros, mais nous n osons pas dormir dans les draps qui n ont pas ete lave la veille, c est certain. Ce n est que pour une nuit, on fera avec. On se paye le luxe le lendemain pour 2 euros de plus dans une belle guesthouse. On chipote sur les prix mais quand on y pense, tout reste bien accessible quand meme.

Champasak donc, tres calme comme ville, et bien que les premiers deluges nous ont mis le moral un peu a plat, nous reprenons bien vite le dessus en se balandant dans les alentours. Quel plaisir en velo quand les enfants vous crient des « Sabaidii!! » en vous faisant des grands signes de la main, de voir cette grand mere et son sourire nous vendre une gauffre en forme de coeur pour rien du tout, d apprecier les paysages verdoyants (vive la pluie!) et ses milliers de rizieres, d apprendre a jouer aux mots croises francais des villageois qui ne parlent que le lao…

Vendeuse de brochettes (de cafards?)

Ce ne sont pas des poules .... a vous de deviner :(

Site UNESCO de Champasak

Kiet Ngong est un village perdu dans le parc protege de Xe Pian ou nous nous rendons pour faire une mini balade d elephants (a ne pas faire si vous avez le mal de mer!) C est bien chouette, et maintenant que les machines agricoles ont remplace le travail erratant des elephants, ca permet a ces derniers de rester utiles aux Lao.
C est donc ici le village des elephants, une vingtaine a priori, mais aucun proprietaire ne veut faire faire des petits par leur femelle, de peur que celle-ci se brise les reins, assez courant a priori dans la reproduction des elephants. Ces derniers sont une grosse partie de leur revenus, alors pas de risque a prendre, ca peut etre comprehensible, mais c est ainsi que les elephants disparaissent peu a peu du Laos…

Sabaidii !

Nous voici maintenant a Pakse, assez grosse ville, mais tout reste relatif bien evidemment. Les ondees passageres se font de plus en plus souvent, nous laissant assez perplexe sur la suite de notre aventure, ne sachant pas trop bien si nous prenons le risque ou non de partir 3 jours en moto (la liberte des deplacements) ou en mini bus local (plus sur s il pleut, mais moins de liberte dans nos mouvements… on vous laisse deviner qui prefere quoi?!)

A dans quelques jours !!

Festin laotien

Coucher de soleil laotien

Nos plus belles photos venant du reflex ne peuvent pas etre lues depuis le Laos… notre galerie photos prendra vie a notre retour :)

, , , ,

Rendez-vous avec le Mekong (mis a jour!)

Filed in Laos Leave a comment

Voici l article que nous vous avions prepare, nous avons enfin une connexion potable, et avec word !! Il date de 3 jours deja…

————————————————–

Nous avons finalement rejoint le Laos en une journée de 14h de voyage. Aussi long que pour venir en Asie en avion (à condition de ne pas voir son avion annulé… no comment!)

Les heures passent et ne se ressemblent pas, les paysages sont magnifiques, des rizières de couleur verte fluo (le riz est en pleine récolte), des maisons sur pilotis, des villages… 3 changements de bus, un bateau, et nous voilà finalement arrivés sous une pluie battante sur l’île de Don Det, dans la région des 4000 îles.

C’est ici que nous prenons connaissance avec le Mékong, cet immense fleuve boueux large parfois de plusieurs kms, qui paraît si paisible et qui, quand on s’en approche, nous montre son incroyable courant.

Nous longeons dans un bungalow au bord du fleuve, sur cette île portée sur le tourisme routard. Les gens délaissent la culture du riz pour la culture du tourisme, ça rapporte bien évidemment plus, à court terme.

Mais quand je dis tourisme, nous sommes très loin du tourisme de masse, c’est vraiment une ambiance de backpakers: que des bungalows à bas prix, tous collés les uns aux autres le long de la rive, avec hamac et petits bars où on s’assoit par terre sur des coussins en écoutant des groupes de rock internationaux (ou parfois du karaoké local, c’est pas mieux!)

Notre 2ème grande rencontre avec le Mékong est sur l’île voisine que nous parcourons à vélo sur des chemins caillouteux et boueux: les chutes de LiPhi, de magnifiques cascades qui emporte les eaux du Mékong dans d’immenses tourbillons.

3ème rencontre avec ce majestueux fleuve au niveau de la frontière du Cambodge, avec le Niagara asiatique: les plus grosses chutes de l’Asie du sud est, où des millions de litres d’eau filent chaque seconde. Au dessus de l’eau, des cordes sont tendues pour permettre le passage aux pêcheurs qui risquent leur vie à chaque traversée afin de trouver quelques poissons. C’est impressionnant.

Autre chose nous impressionne : les cars de touristes japonais: ils arrivent devant les chutes et se font photographier un par un devant LE point de vue, puis en couple, puis avec un copain, et avec un autre…. mais jamais je ne les ai vu regarder en direction des chutes, juste pour les observer… :)

C’est sous un soleil de plomb que nous rentrons sur notre île, n’attendant que l’ondée quotidienne qui arrive aussi vite qu’elle va repartir, mais qui apporte un bout de fraicheur pour les quelques minutes où elle sera là.

Ensuite nous irons prendre une douche, enlevant les traces qu’on pensait de bronzage mais qui ne sont que des restes des fois où nous n’avons pu éviter les flaques de boue sur notre randonnée en vélo (mais on bronze quand même!)

Encore une journée sur notre petite île, avant de rejoindre la région de Champasak, toujours au sud du Laos.

, , ,

Rendez-vous avec le Mekong

Filed in Laos 1 Comment

Nous venions de vous preparer un tout bel article sur nos precedents jours, et voici que le cyber ou nous sommes ne peut pas ouvrir les documents word, grrrr!!!!

On va donc vous laisser seulement avec quelques images, celles de notre rencontre avec le Mekong, ce majestueux fleuvem immense, boueux, impressionnant …
Nous sommes dans la region des 4000 iles, au sud du Laos, a la limite de la frontiere c\Cambodgienne apres finalement qu une journee de car… de 14h :)

Demain direction Champasak a 2h d ici, toujours dans le sud du Laos.

Cote meteo, une chaleur a la limite du supportable, nous attendons l averse quotidienne qui arrive aussi vite qu elle repart, mais qui permet de nous rafraichir pour quelques instants. En tous cas jusqu a maintenant, tout se passe bien…

 

Les cordes suspendues sont pour le passage des pecheurs

 

Le Mekong

 

Maisons sur pilotis au bord du fleuve

Riziere

,

TOP