Home > Cambodge > Angkor et toujours

Angkor et toujours

Les temples d’Angkor à Siem Reap au Cambodge sont tellement énormes qu’il faut minimum 3 jours pour les visiter.
Nous en sommes à 2 jours et sommes toujours aussi impressionnés en arrivant devant un temple.

La journée commence à 5 ou 6h du matin (ah c’est beau les vacances!), notre chauffeur de tuk tuk vient nous chercher et nous établissons un itinéraire ensembles pour la journée.
Les temples sont séparés parfois jusqu’à une trentaine de kms (pour le plus loin que nous avons fait), d’autres sont à 1 ou 2 kms.

Angkor date environ de l’an 800, sachant que des bâtiments ont été achevés plus tard, jusqu’au XIII ème siècle si ma mémoire est bonne.

L’état des temples dépend beaucoup de leur rénovation, la nature prenant parfois le dessus. C’est alors encore plus magique de voir des arbres plus que centenaires avec ses racines immenses prendre le dessus sur des pierres de plus de 1000 ans.
Les temples sont souvent ornés de fresques bouddhiques, parfois hindoues, le tout restant très religieux.

Les journées sont très chaudes, à 5h ce matin nous étions déjà contents de monter sur notre tuk-tuk afin que nous puissions profiter de la petite brise occasionnée par la vitesses de l’engin, certes pas très rapide mais suffisante pour être bien. A 8h la chaleur devient lourde, le reste de la journée c’est écrasant ! Ce soir un orage fait mine de se montrer (c’est même pas sûr) au moins il fait plus frais.

La mendicité des enfants à Angkor :

Nous avons beaucoup de mal avec la mendicité des enfants. En fait ils ne mendient pas vraiment, ils veulent nous vendre tout et n’importe quoi pour 1$. C’est sûr, 1$ c’est rien, mais ils sont une dizaine à chaque site que nous faisons, et nous ne pouvons pas tout acheter à tout le monde (nous aurions déjà une trentaine de flûtes, une centaine de cartes postales, 40 bouteilles d’eau, une trentaine d’exemplaires d’un livre sur Angkor, une dizaine de petits animaux en bambous, des fringues à en refaire la totalité de mon placard… )

Un sourd-muet nous fait un dessin pour « free » mais reste proche de nous « au cas où », une petite fille me met une bague en bambou autour du doigt et me regarde d’un regard suppliant pour quelques sous. Un regard dur, on a envie de donner tout ce qu’on a mais bientôt on n’aura plus rien.

Les enfants sont à peine agés de l’âge de nos neveux et nièces, soit pas souvent très vieux. On trouve toujours un trait de !ressemblance avec un enfant qu’on connait en France…

Bref on ne sait pas vraiment où se positionner par rapport à ça, il y a forcément du vrai et du faux dans toute cette mendicité. Le côté touristique de là où nous sommes augmentant forcément les jeunes vendeurs à la sauvette.

Mais le Cambodge ce n’est pas que ça non plus. Ce sont aussi des enfants qui courent, qui rigolent, qui nous font coucou de la main quand ils nous croisent, qui sont fiers d’être pris en photo avant de esclaffer en se regardant en photo dans l’écran de l’appareil. Et c’est ça qui est chouette ! :)

Une partie de cache cache

Angkor Vat au lever de soleil

, ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Trackbacks:0

Listed below are links to weblogs that reference
Angkor et toujours from Quiétude asiatique
TOP