C’est l’anniversaire de Fleurine, on est dans un train entre Bangkok et Chumpton. 3h45 du matin, nous sommes censés arriver à destination mais le train roule encore. On se rendort…

5h30: l’agitation du wagon nous fait ouvrir un oeil, le train est arrêté: nous sommes à Chumpton? Personne ne sait trop; il n’y a que des touristes comme nous dans le train. Quelqu’un descend sur le quai, oui oui nous sommes arrivés !

On prend nos sacs vite fait et avec une tête mal réveillée nous allons attendre avec les autres pour le ferry. (heureusement qu’un gars de la compagnie de train devait nous réveiller…)

Le train aura finalement eu 2h de retard, c’est toujours ça de gagné en dodo et ça de moins à attendre !

-

Une navette vient nous récupérer pour nous amener au ferry, à une vingtaine de kms de la gare.

thailande_20090109064540Le ferry est un gros catamaran, avec une grands salle climatisée et plein de fauteuils. On s’installe pour 1h30 de traversée… horribles! La mer est tellement agitée que par les fenêtres nous voyons l’horizon passer dans tous les sens, jusqu’à devenir limite supportable. En tous cas ça ne l’est pas pour pas mal de monde, avec une grande distribution de sacs à vomi !

2h30 plus tard, on met enfin pied à terre, ouf ! C’était vraiment limite.

Là des dizaines de rabatteurs viennent t’entourer, comme des abeilles autour d’un pot de miel, essayant de te vendre les mérites de leur bungalows: «pour 3 jours de plongée on vous offre un super logement! » Ca ne nous interesse pas, on a déjà repéré un truc qui a l’air sympa dans un bouquin.

Petite négociation pour le taxi, il nous dépose au bout d’une route et nous dit de continuer à pied pendant 10 minutes. Euh… c’est quoi ce plan foireux? On appelle l’hotel qui nous confirme le chemin. On emprunte donc pontons, enlevant les chaussures car il faut parfois thailande_20090109111523marcher dans l’eau montante de la mer, on traverse des restos construits on ne peut plus près de l’eau pour enfin atteindre notre petit coin de paradis: notre chambre, toute en bois (mais cette fois isolée!) avec un immense lit qui fait face à une grande baie vitrée, avec une vue sur une petite crique.

Notre pote de chambre !

Wouahhh! Le prix est un peu élevé, 1500 bht (30€) mais en France à ce prix là on aurait une place de camping avec vue sur rue ! Bon j’exagère un peu, mais en tous cas on a jamais eu une chambre aussi belle. D’ailleurs on y a même un ami dedans: un ENORME guéko, au moins 20 cms! Jamais vu de si gros avant.

Après un repas à l’hotel (sur un ponton, vue géniale, soleil et tout le tralala), petite siestouille au soleil avant de louer un scooter pour visiter l’île.

L’île de Koh Tao est connue pour ses rochers, des énormes blocs tout ronds qui tiennent on ne sait trop comment, et on ne sait pas comment ils sont arrivés là.

thailande_20090109095339

thailande_20090109133309

Le paysage est magnifique, mais l’île en elle même est bizarre: à peine on quitte les sentiers battus on a l’impression de se retrouver au milieu d’une décharge publique.

La nuit tombe et il ne fait pas très beau. Zut, pas de coucher de soleil pour ce soir. JM veut absolument monter une route dans un état assez douteux. Fleurine n’arrête pas de râler comme quoi elle a peur et que la nuit tombe rapidement, elle obtiendra raison quelques kilomètres plus tard quand la route se transforme en chemin terreux.

Fleurine: « ouf! »

JM: « oh zut… »

Pour le repas, on se trouve un petit resto calme où on mange sur une table basses, assis sur des coussins. On est super biens! Repas d’anniversaire pour Fleurine, un bon plat de spaghettis, ça fait du bien de temps en temps ! Avec une petite bière « Chang » (signifie « éléphant ») pour fêter ça.

Des français s’installent derrière nous, on s’amuse à écouter leur conversation: chomage, sécu, retraite, boulot… Ouais ça devient moins drôle et on préfère rentrer se coucher.

Bon anniv' !

Bon anniv' !