Yucatan – Mexique

Road-trip Yucatèque – 19 jours – c’est parti !
Voyage en février 2019 avec nos 2 mini-trotteuses de 4 et 5 ans.

Vous trouverez à la fin de l’article un tableau récapitulatif de l’itinéraire avec les durées de parcours et le nom des hébergements

Retour au Mexique après un 1er voyage en 2002 (de Mexico au Chiapas), un autre en 2007 (Yucatan – Belize – Tikal) et le 3ème en 2012 (Nord et ouest de Mexico). Retour aux sources ! 🙂

Itinéraire

Jour 1 : Puerto Morelos

Petit village épargné des complexes touristiques de la Riviera Maya, nous avons choisi cet arrêt afin de profiter d’une première journée repos, après une arrivée très tardive à Cancun dans la nuit précédente.

Puerto Morelos reste touristique (non vous ne serez pas totalement seul, d’ailleurs c’est difficile d’être seul dans le Yucatan), mais que des petits hôtels, et quelques restos de plage ou dans la rue principale. Parfait pour une première journée tranquille.

Pas grand chose à visiter mais belle plage, hôtel avec piscine pour nous, c’est parfait.

Couleurs mexicaines à Puerto Morelos
  • Se loger à Puerto Morelos : Gran Hotel de Sal : en bord de mer, grande chambre lumineuse. Hôtel correct, avec piscine

Jour 2 et 3 : Akumal et Tulum

Pour notre deuxième halte, nous nous arrêterons à Tulum où nous avons rendez-vous le soir avec nos amis qui voyageront avec nous 2 semaines.

Sur la route, arrêt au cenote Azul pour se rafraichir.

Un cenote kesako ?

Du maya « dz’onot, signifiant puits sacré, un cenote est une cavite, un gouffre, ou un effondrement natuel, rempli d’eau douce. En gros, une piscine naturelle remplie d’eau cristalline. Ajoutez à cela des rayons de soleil, et la magie opérera.

Un cenote s’appréciera si le temps est ensoleillé et également par sa fréquentation. Se retrouver seul dans une grotte ou au milieu d’un groupe de touriste qui hurle changera totalement la perception du lieu !

Cenote Azul, à ciel ouvert

Halte à Akumal. On aurait aimé aller voir les tortues (possibilité de les voir seul, depuis la plage, en les préservant d’un attroupement de masse). Malheureusement trop d’algues sargasses sur la plage, nous préférons aller à Yal-Ku

Poissons à Yal-Ku

Yal-Ku, au nord d’Akumal: petite lagune à l’accès payant, où à 300m du parking on peut aller faire du snorkelling au milieu de milliers de poissons. Ah ça oui y en a du poisson, on peut quasiment les toucher, on nage dans un aquarium concentré, mais la diversité n’est pas vraiment au rendez-vous.

C’est très sympa, mais si vous avez l’habitude de faire du snorkelling, ça ne sera pas la plus belle plongée.

Visite du célèbre site de Tulum. On peut le dire, le site est à visiter rien que pour la vue ! Cependant c’est très touristique il faut y aller tôt le matin, surtout pour la queue à la caisse.
Et attention, il fait très chaud !

La très belle vue de la mer des Caraïbes depuis le site de Tulum
Iguane, habitant omniprésent des sites archéologiques

Depuis notre visite en 2012, la plage du site n’est maintenant plus accessible. Elle est réservée pour la ponte des tortues. C’est dommage car se baigner dans ce cadre paradisiaque était superbe, mais une bonne chose pour la nature et ses animaux. On se baignera ailleurs 🙂

Nous avons fait l’impasse sur la ville de Tulum: pourquoi ?
Tulum n’est plus le petit spot secret de la Riviera. Nous l’avons connu 7 ans auparavant, on trouve la ville transformée. Elle s’est étendue, on y trouve des bars, des magasins à touristes, de gros hôtels sur la plage, des maisons à jouer luxueuses, et à côté de ça dans les rues aux extrémités de la ville des bidons-villes où des gens vivent dans des cabanes couvertes par une bâche, quand elle ne s’est pas envolée.
Cette vue et se développement archaïque au profit unique du tourisme nous a choqué, on préfère se reposer dans notre maison (oui certes luxueuse pour beaucoup).
La plage est malheureusement touchée par les sargasses à ce moment là, on se baignera plus tard 🙂

Sur la route de Bacalar se trouve le petit site de Muyil. Petit site archéologique perdu dans la jungle, il est bien mignon à visiter. Il permet également de se rendre dans la réserve de Sian Ka’an et aller faire du bateau dans la réserve. Tout au bout du site, on accède à la réserve et après une quainzaine de minutes de marche sur des pontons, possibilité donc de faire du bateau + nage. Le hic: on ne pensait pas que ça coutait aussi cher, on n’avait pas assez d’argent !
L’expérience de la réserve reste sympa pour monter dans la fragile et vertigineuse tour panoramique !

Site de Muyil
Réserve de Sian Ka’an

La réserve de Sian Ka’an se fait également par le côté « presqu’île – front de mer », parait-il que l’accès coûte plus d’une centaine d’euros par personne !

Si la réserve vous intéresse, mieux vaut donc y accéder par le site de Muyil. Cependant, le gardien du site nous a avoué que le tour en bateau était hors de prix et que la lagune était bien plus jolie à Bacalar.

  • Se loger à Tulum : « Mexican style apartment, big pool » (airBnB). Dans une résidence fermée, appartement tout neuf dans un ensemble de 5 ou 6 logements avec piscine commune, hamacs dans le jardin. Excentré du centre donc voiture obligatoire, très sympa.

Jour 4 à 6 : Bacalar et sa lagune aux 7 couleurs

Gros coup de coeur pour cet arrêt !
Situé à l’extrémité sud du Yucatan, Bacalar est un petit village encore assez épargné du tourisme. Posé au bord d’une lagune, le mélange du soleil et de la profondeur des eaux laisse paraître différentes nuances de bleu. C’est juste magique !
Endroit très tranquille, si vous voulez y aller, c’est maintenant !

Accès public à la lagune
Nuances de bleu
Depuis le bateau
Canal des pirates accessible en bateau

Que faire à Bacalar : sortie en bateau sur la lagune (une demi-journée), baignade dans le site « Los Rapidos » où on se laisse porter par le courant dans une eau limpide, flâner dans la ville à la recherche des murs peints et colorés de la ville, se reposer sur la plage/cenote de Cocalitos où des balançoires et hamacs sont installés dans l’eau et y observer des stromatolithes, sortes de pierres vivantes âges de plusieurs milliers d’années.

Los Rapidos et ses fonds translucides
La baignade semble paisible mais il y a du courant !

Bref Bacalar est un petit bijour encore épargné du tourisme industriel, pour les amoureux de la tranquillité et des couleurs merveilleuses !

Un mur coloré de Bacalar
  • Se loger à Bacalar: hôtel Kairos. A 2 pas du Zocalo, à 600m d’un accès à la lagune public. Avec petite piscine (non testée). Chambres neuves, un peu sombres mais très propres et design bord de mer. On a beaucoup aimé cet hôtel… mis à part le chant des dizaines de coqs du voisin de 5h à 7h du matin. Parait-il qu’ils vont déménager!

Jour 7 et 8 :

Route pour Uxmal avec arrêt à Santa Elena pour la nuit.
On avait hésité à rejoindre Campeche que nous ne connaissons toujours pas avant de se rendre à Uxmal, mais cela aurait rajouté plus de 3h de route au total, et le trajet entre Bacalar et Uxmal est déjà bien assez long comme ça.

Avantage de cette journée, on change de fuseau horaire ! Nos 5h de route nous auront finalement duré 4h, et c’est pas plus mal comme ça !

On loge à Santa Elena, petit village à une quinzaine de minutes du site d’Uxmal. Seulement 3 hôtels, 3 restos, parfait pour une halte et visiter de bonne heure le site d’Uxmal le lendemain.

Site d’Uxmal: bon autant se le dire, on est fan de ce site ! On le connaissant, et on souhaitait le visiter à nouveau. Pas déçus du tout, nous y retrouvons le calme qu’on avait connu, les belles pierres bien conservées, son palais et sa vue sublime depuis le sommet, son jeu de balle, sa pyramide aux marches vertigineuses pour les petites jambes de nos miss baroudeuses, et surtout tous ses iguanes qui se prélassent au soleil.

La grande pyramide d’Uxmal
Palais
Vue depuis le palais
On monte sur la grande pyramide

Si on compare, certes Chichen Itza est à faire car c’est pour moi le symbole du Mexique avec sa belle pyramide carrée, mais à choisir, on opte pour Uxmal.

Hacienda San Pedro de Ochil : bien belle hacienda pour manger le midi dans un cadre grandiose. Les plats yucatèques sont excellents, un petit bémol pour l’affluence touristique.

Hacienda San Pedro de Ochil

En face de l’hacienda part une route à l’est où on trouve 2 beaux cénotes: Kankirixche et Yaal Utzil

Le premier cenote est une cavité à une dizaine de mètres de profondeur. On descend les quelques marches pour rejoindre une plateforme d’1m² (laissez vos affaires en haut, ou ne descendre qu’un léger sac que vous accrocherez à la rambarde), puis une courte échelle nous amène dans l’eau.

Ici on a pied, jusqu’à ce que le sol s’enfonce brusquement en pente assez raide jusqu’à … on ne sait pas, c’est trop profond !

Cenote Kankirixche

Le 2ème cénote est un grand trou tout rond où les racines des arbres à la surface s’étendent le long de la paroi du gouffre jusqu’à toucher l’eau.

Très joli, il ressemble à la majorité des cénotes qu’on fera dans le voyage, mais il a le mérite d’être épargné de la foule (en tous cas quand on y était)

Cenote Yaal Utzil
Cenote Yaal Utzil
  • Se loger à Santa Elena : 3 hôtels seulement à Santa Elena, si vous avez une voiture on ne vous conseillera que le magnifique eco-lodge Nueva Altia. Il ne faut pas y aller pour la piscine (pataugeoire), mais très belles maisons dans la « jungle », toutes rondes et confortables, hamac sur la terrasse et petit déjeuner compris. On a beaucoup aimé.

Jour 9 et 10 : Cenotes et Mérida

On profite que la route entre Santa Elena et Mérida soit courte pour faire plusieurs arrêts.

Tout d’abord la Ruta Puuc : savez-vous ce que veut dire « puuc »? Cela signifie « colline ». C’est vrai que le Yucatan est relativement plat, non totalement plat même, sauf aux alentours d’Uxmal où on trouve quelques collines, et quelques petits sites archéologiques.

Pour épargner nos petites pattes qui nous accompagnent nous choisirons de faire seulement un seul site, celui de Labna. Pas parce que c’est le plus éloigné, mais parait-il que c’est le plus sympa à faire sur la fameuse Ruta Puuc.

Son palais est en effet très long, et les arbres aux alentours sont gigantesques. Un observatoire, une porte encore debout, le site est agréable et désertique.

Site de Labna
Site de Labna: observatoire
Site de Labna

Pour se rafraichir, on part aux cenotes Dzonbacal et X’batun, accessibles par le village de San Antonio Mulix (ne suivez pas votre GPS s’il vous fait partir de l’Hacienda San Pedro de Ochil, il faut passer par le village « Cacao ». On a testé, ça ne passe pas !!)

A Dzonbacal nous étions seuls, autant vous dire qu’on a apprécié et qu’on est restés un bon bout de temps ! C’est un tout petit cenote dans une cavité. L’eau est tellement limpide qu’on croit se baigner dans une baignoire. Baignoire certes avec quelques poissons !

Cenote Dzonbacal
Cenote Dzonbacal

A X’Batun, on est accueillis par un essaim de guêpes qui heureusement retrouve son calme après quelques minutes.

Cenote à ciel ouvert, la végétation y est abondante. Le cénote ressemble au tout premier, le cenote Azul, un peu une piscine naturelle où on se baigne à côté des nénuphars.

Cenote X’Batun

Ces 2 cenotes sont des petites pépites !

A Mérida, on visitera le Zocalo et les monuments qui l’entoure en matinée, puis après-midi au marché.

Autant on trouve des rues tranquilles au nord du Zocalo, autant les rues du marché sont bruyantes, bondées, chaudes… pas facile.

On visitera tout de même le marché municipal (beaucoup de gadgets chinois et des articles pas chers) et le marché San Benito où les marchands sont rangés en quartier (chaussures en cuir, fruits, épices, nourriture pour chiens, viande crue suspendue au dessus des étals…)

Je me surprends à écrire concernant le bruit : « mettez 4 ou 5 radios en marche avec des stations différentes évidemment, montez le son, rajoutez 2-3 klaxons de temps en temps, et 300 personnes autour de vous. Voilà, vous y êtes ! » 🙂

Mérida, beaucoup de gens fond l’impasse dessus. On en attendait tout de même du bien, mais une journée nous a suffit !

  • Se loger à Mérida : location AirBnB « Quinta Itzé ». Dans la banlieue de la ville et un peu loin du centre (20 minutes en voiture), mais logement agréable dans demeure luxueuse ! Piscine avec sono, jaccuzzi, jardin immense et avec gardiens. Sublime !

Jour 11 et 12 : Izamal et Valladolid et ses sites archéologiques

Sur la route de Valladolid, à 1h de Mérida, on trouve Izamal, joli petit village… jaune. Tout est jaune, son célèbre couvent évidemment, mais toutes les maisons alentours sont jaunes également, même les coccinelles sont jaunes ! C’est une halte très jolie à faire.

Si vous en avez la force, il y a même une pyramide à grimper dans la ville. Pour nous, la chaleur aura eu raison de nous, on reste à flâner dans les rues

Izamal
Izamal
Izamal
Izamal

Valladolid c’est la charmante découverte du voyage. On se souvenait d’une ville sans intérêt, faut dire que 7 ans auparavant on y avait visité que son terminal de bus ! Et finalement c’est une ville tranquille et sympathique. C’est surtout est excellent point de chute pour visiter les alentours.

Qu’est ce qu’on trouve autour de Valladolid ?

1/ Chichen Itza: on a fait l’impasse cette fois-ci, nos amis y sont allés.

C’est pour moi le site le plus connu du Mexique = le plus touristique. Il faut y aller tôt le matin. Le site est très beau, mais pollué dans les allées par les vendeurs ambulants tout le long du site. Ca ressemble de plus en plus à une industrie type Dysneyland. C’est dommage.

2/ Ek-Balam : pendant que certains visitaient Chichen Itza, nous on est allés à Ek-Balam. Si on fait abstraction du prix exorbitant pour un site de cette taille, la visite est très sympa.

Petit site, on peut grimper sur une première pyramide qui donne une vue d’ensembles, puis sur une seconde (110 marches selon miss voyageuse n°1!) vertigineuse où la vue est cette fois spectaculaire.

Grande pyramide d’Ek-Balam
Ek-Balam
C’est haut quand même !

Depuis l’entrée du site on peut également se rendre au cénote Xcanche. Pour s’y rendre, soit vous y allez à pied mais autant vous le dire c’est 1,8km sous la chaleur, soit vous louez un vélo, soit vous prenez un taxi-vélo, c’est le choix qu’on fera. On est d’habitude plutôt routard, mais bien contents d’avoir choisi cette option !

Le cénote est magnifique, grand, rond, on y descend par l’un ou l’autre côté. On n’y est pas seul mais l’endroit reste très naturel pour en profiter. Et surtout, c’ets une belle pause rafraichissante !

Cenote Xcanche. Les couleurs paraissent tellement fades par rapport à la réalité !

3/ Cenotes de Valladolid: on en testera 2 dans la ville :

  • Cenote de l’Hacienda San Lorenzo Oxman: il faut tout de même une voiture (ou un taxi) pour vous y rendre mais c’est un des plus beaux cenotes qu’on aura fait. Grand trou à une vingtaine de mètres de profondeur, on y accède par un escalier dans la roche. Le bleu de l’eau est intense, les rayons du soleil qui pénètres dans l’eau font briller l’eau qui parait argentée. A faire avec masque et tuba. Le plus : une corde de tarzan pour se jeter à l’eau depuis une petite plateforme !
  • Cenote Zaci : je ne l’ai pas fait personnellement, il se trouve au plein centre ville ce qui est d’ailleurs surprenant. Il est assez grand et assez impressionnant parait-il mais assez touristique également.
Cenote de l’Hacienda San Lorenzo Oxman
Cenote de l’Hacienda San Lorenzo Oxman
Cenote de l’Hacienda San Lorenzo Oxman
Cenote Zaci en plain centre ville de Valladolid

4/ Rio Lagartos et Las Colorades :

A 1h30 de route au nord de Valladolid se trouve Rio Lagartos. On peut y loger, nous avons fait l’aller-retour sur la journée.
De là, on viendra vous solliciter pour une promenade de 2h30 environ en bateau dans la réserve: crocodiles, flamands roses (bon nous ce n’était pas la période, on a marché dans des marécages pour en apercevoir à plus d’une centaine de mètres, on a fait mieux, bien que l’expérience « je marche dans la glaise » était rigolote!), saline de Las Colorades et ses eaux roses, bain maya (on n’a pas fait mais c’était rigolo de voir les touristes se tartiner de glaise blanche et revenir en bateau tout blanc!) et petite plage en bord de mer.

Rio Lagartos
Rio Lagartos
Rio Lagartos
Rio Lagartos
Rio Lagartos

Las Coloradas peut se faire également tout seul en voiture, je ne sais pas si au final on se retrouve au même endroit ou non.
Je ne serai pas venue ici uniquement pour ce lieu, mais l’ensemble Rio Lagartos + Las Coloradas est bien sympa pour une journée

Las Colorades

Y a un bon resto à Rio Lagartos où on a goûté du poisson frais pané et farci aux crevettes et au fromage. Surprenant mais très bon, et ça cale pour le reste de la journée !


Autres idées de sortie à la journée depuis Valladolid :

Par choix, par manque de temps, nous n’avons pas pu visiter/revisiter ces lieux, mais voici d’autres idées :

  • Punta Laguna : à 1h de route à l’est de Valladolid, proche du site de Coba, se trouve la réserve naturelle de Punta Laguna. Hors sentiers battus, une balade dans la forêt pour observer des singes et terminer dans un village maya.
  • Le site de Coba : site archéologique moins touristique que Tulum mais sa grande pyramide y est vertigineuse
  • Parc d’attraction de Xcaret : ne tombez pas dans l’exploitation des dauphins et évitez d’aller nager avec eux dans ce parc, mais parait-il que le reste du parc est superbe, très bien fait, avec un très beau spectacle le soir. L’accès est très cher, mais parait-il que c’est un des plus beaux parcs d’attractions au monde (pas pour les sensations mais pour le lieu)
  • Se loger à Valladolid : 2 logements testés :

Casa de las Rutas : à l’est de la ville, à même pas 10 minutes du centre ville. Dans une sorte de ranch avec beaucoup de maisons en location. Nous avions loué la maison « Casa Bac » mais à cause d’une erreur de résa de notre faute, on se retrouve dans une maison plus luxueuse encore, pour 12 personnes et très belle piscine individuelle. A réserver sur AirBnb, beaucoup de maisons isolées dans ce ranch sont en location à divers prix?

La Aurora Hotel Colonial : hôtel en plein centre ville à 2 rues du zocalo. Idéalement situé, très belle piscine intérieure. Les chambres sur rue sont parait-il bruyantes, celles sur cour n’ont pas de fenêtre mais aucun problème, nous étions toujours au bord de la piscine et ses petites tables. Très bon rapport qualité-prix!

Jour 13 à 15 : l’île d’Holbox

L’île d’Holbox, hors des circuits touristiques, plus si sûr…
C’est vrai qu’on s’attendait à une île très tranquille, le Tulum d’il y a 10ans, lieu babacool et tranquille…  et finalement ça reste pour nous très touristique, ça se construit vite, l’ambiance babacool tire quand même un peu sur la jet-set, bref, on ne s’attendait pas à ça. Et on se demande comment le développement va s’en sortir entre nouvelles constructions et constructions détruites par des ouragans à l’ouest de l’île.

Bon, ceci dit, l’île est tout de même très jolie et on fera de belles photos carte postale, nos mini-baroudeuses ont adoré jouer dans le sable, faire de la balançoire au-dessus de l’eau, et nous on a bien apprécié de se poser un peu. 2 jours, c’est ce qu’il faut !

Holbox
Holbox
Holbox
Holbox
Holbox
Holbox
Holbox
Holbox
Holbox
  • Se loger sur l’île d’Holbox: Casa Blatha. Nous avons fait le choix d’avoir un hôtel excentré et tranquille, à 1 minute à pied de la mer. Il y a des chambres dans le batiment principal, nous logions dans le bâtiment annexe, très bien, chambre simple mais impeccable. Très calme, nous avons apprécié l’accès à la plage. Inconvénient: rien autour pour se restaurer (mis à part petit déjeuner), centre ville d’Holbox à 15 minutes à pied. Se fait par la plage sans problème ou 50 pesos en taxi-voiturette. La grande plage d’Holbox est à 20 minutes, Punta Coco à 15 minutes à pied.

Jour 16 à 18 : Retour à Valladolid

Pour les derniers jours, retour à Valladolid, cette ville sympathique et hyper pratique pour rayonner. On y fait les derniers achats et on fait les sorties mentionnées ci-dessus.  On mange des tacos à n’en plus pouvoir pour profiter au maximum de la nourriture mexicaine.

DateActivitéDurée trajetLieu nuité
Mercredi6Arrivée Cancun0h30Puerto Morelos
Jeudi7Visite et journée repos
(visite ville, plage,
piscine…)
/Puerto Morelos
Vendredi8Akumal + cenote Azul1h30Tulum
Samedi9Site de Tulum /Tulum
Dimanche10Site de Muyil
Lagune de Bacalar
2h30Bacalar
Lundi11Visite Bacalar
Los Rapidos
/
Bacalar
Mardi12Bateau sur la lagune
Cocalitos
/Bacalar
Mercredi13Route pour Uxmal5hSanta Elena
Jeudi14Visite Uxmal
Cénotes
1h30Santa Elena
Vendredi15Cénotes
Mérida en soirée
1h30Mérida
Samedi16Mérida /Mérida
Dimanche17Izamal2h20Valladolid
Lundi18Ek-Balam et son cenote1hValladolid
Mardi19Route pour Holbox2h30Holbox
Mercredi20Punta coco + plage /Holbox
Jeudi21Plage Holbox /Holbox
Vendredi22Plage Holbox
Retour Valladolid
2h30Valladolid
Samedi23Cénotes
Visite de Valladolid
/Valladolid
Dimanche24Rio Lagartos3hValladolid
Lundi25Valladolid
Route pour Cancun
2h /

Carnet de 10j en Crète

Voyage en mai 2018 – 10 jours en Crète (précédés par 2 jours à Santorin) avec nos 2 mini-trotteuses de 3 et 5 ans.

Itinéraire

Jour 1 : Santorin – Héraklion

Nous arrivons en Crète par la voie maritime, un bateau nous y amène depuis Santorin. 2h de traversée environ sur un bateau tout confort.


Jour 2 : Héraklion – Réthymnon – La Hania
Sur la route principale

Route pour Réthymnon (1h par la voie rapide, magnifique route en cette saison bordée de lauriers roses), repas et visite de la ville où nous avons rdv avec des amis. Ville sympathique, bien fleurie.

Puis route (1h) pour La Canée (La Hania).
Fin d’après-midi et soirée à la plage au pied de notre hébergement, avec magnifique coucher de soleil


Jour 3 : La Hania

Visite du centre de La Hania, port Vénitien, marché couvert (Old Chania Market), rues piétonnes. Repas au marché.
On serait bien restés un peu plus longtemps flâner dans cette jolie (mais touristique) ville, mais avec les filles nous sommes rentrés nous reposer.
Fin d’après-midi et soirée à la plage

Port Vénitien de La Hania

 

Depuis notre plage

 


Jour 4 : La Hania – Phalassarna

Sur les conseils du Routard, tour en voiture dans les environs pour faire une boucle d’1/2 journée environ: montée jusqu’à Malaxa, s’arrêter 1-2 kms avant le village pour un beau panorama sur La Hania.

Panorama sur la Vallée de La Hania

Route pour Thérissos en passant dans de belles gorges, en s’arrêtant observer les chèvres sur le bord de la route. Petit village touristique (pourquoi?) dans les montagnes, halte agréable pour manger sur une terrasse. Puis la route serpente dans les montagnes en passant par Zourva, Meskla puis Fournès. Là commence la région des orangers, on traverse de nombreuses cultures où les fruits oranges nous donnent envie d’un bon jus d’orange.
Retour sur la voie rapide à l’ouest de La Hania pour rejoindre Phalassarna.
L’arrivée à Phalassarna sous le soleil d’une fin d’après-midi nous permet d’observer la très belle plage aux eaux translucides. Dans les terres énormément de cultures sous bâches, ça fait un peu mer de plastique mais nos yeux ne regardent que la côte.
Fin d’après-midi à la plage

Plage de Phalassarna

 


Jour 5 : Plage de Balos

Presqu’île de Gramvousa jusqu’à la plage de Balos.
A l’entrée de la presqu’île il faut acquitter d’un droit de passage, puis suivent 8kms de piste qu’on parcourt en quasi 1h. Attention même hors saison il faut se garer avant 12h pour avoir une place dans le parking tout en haut.
De là, descendre à pied en 20 minutes sur la plage de Balos, avec à mi-parcours (et même avant) un extraordinaire panorama sur la plage de Balos.

Plage de Balos

Plage et lagon superbes, jusqu’à l’arrivée d’un bateau touristique dégorgeant des centaines de touristes.
Remontée en 30 minutes jusqu’au parking, montée longue difficile (en escaliers) pour les petites jambes qui nous suivent mais qui y arrivent très bien.


Jour 6 : Elafonissi

Après hésitation, on garde notre hébergement à Phalassarna et on fait l’impasse sur Paleochora au sud-ouest
Aller-retour pour la plage d’Elafonissi à l’extrême sud-ouest de l’île. Encore un très très bon lagon, où cette fois on se gare facilement à côté de la plage.
En partant sur la gauche, on rejoint d’autres plages moins fréquentées et sans chaises longues, avec à certains endroits uniquement de tous petits coquillages.
Journée à Elafonissi, avant retour en mi-journée à Phalassarna.

Elafonissi

 

Elafonissi

 


Jour 7 : Phalassarna – Kournas – Frangokastello

3h de route au total entrecoupé de visites et activités:
– visite de la fabrique d’huile d’olives à Terra Creta: 45minutes de visite guidée suivie d’une dégustation d’huiles et olives. Très intéressant
– arrêt au lac de Kournas, avec repas au restaurant Chez Georgia (à 200m avant la 2ème entrée du lac): restaurant excellent avec produits frais, maison, très bonnes recettes. Pour les enfants c’est le paradis, le jardin est remplis de balanceoires, hamacs, legos géants, toboggans, trampoline… et surtout des chèvres ! On a tous tellement aimés qu’on y retournera en fin de séjour.Sur le lac, location d’un pédalo pour se balader sur le lac et aller observer les tortues. Le lac est chaud et la baignade est très agréable. Possibilité de se baigner depuis la plage de galets.

Lac de Kournas

Arrivée en début de soirée à Frangokastello


Jour 8 : Frangokastello

Matinée à la plage noire/grise de Frangokastello. La plage est en plein soleil avec déjà en mai du sable tellement chaud qu’on ne peut pas marcher pied nus. Il y a de belles plages avec une dune de sable à la sortie du village direction l’est, mais l’accès était un peu plus difficile pour nos 2 filles.
Après-midi à l’hôtel pour profiter de la piscine. Journée des enfants !

Frangokastello

 

Frangokastello

 


Jour 9 : Frangokastello – Préveli – Agia Galini

Route pour Agia Galini (on voulait loger à Matala mais pas d’hôtel dispo nous convenant, on loge donc à Agia Galini)
Petite balade au petit village de Mirthios (au dessus de la station balnéraire de Plakias), arrêt au monastère de Préveli (3€ pourrentrer dans la cour du monastère, on a trouvé ça un peu cher, on ne doit pas être assez sensible à ce genre de visite!)

Monastère de Préveli

Repas sympathique et au frais sur la terrasse de la taverne à côté du pont Vénitien proche du vieux monastère de Préveli, puis plage de Préveli: 25 minutes de descente en escaliers, beau panorama sur la plage et la fôret de palmiers à mi-parcours.
A savoir : la descente peut se faire aussi par l’autre côté de la plage après quelques kilomètres de piste. A savoir on aurait pris cette option, on aurait loupé le panorama mais on aurait évité la remontée difficile en plein soleil.
Jolie plage au sable brulant, avec des coins d’ombre bien appréciés mais très prisés aussi.
On peut s’enfoncer dans la forêts de palmiers qui longe la rivière d’eau douce, belle balade un peu écourtée à regret pour nous (mini trotteuse étant fatiguée)

Plage de Préveli

Arrivée à Agia Galini.

Agia Galini

 


Jour 10 : Matala

Journée à Matala: village connu dans les années 70 où de nombreux hippies se retrouvaient dans les grottes au-dessus de la plage. Ce côté hippie est devenu touristique et commercial mais on apprécie quand même l’ambiance du village, la très jolie baie aux eaux turquoises et translucides.
Après-midi à la plage pour le plaisir des filles.

Matala

 


Jour 11 : Agia Galini – Héraklion – France
Aéroport de Genève

Matinée à l’hôtel pour profiter de la piscine, puis retour à Héraklion avec détour par le lac de Kournas pour manger à nouveau chez Georgia: fraîcheur de sa terrasse, ses bons petits plats et surtout les chèvres à nourrir pour les filles !
Avion en début de soirée.

Hébergements

Nous avons opté pour changer de lieux tous les 2-3 jours.
Partant hors affluence touristique, les hébergements ont été réservés du jour au lendemain (sauf les 2 premiers). Les prix sont ceux pratiqués hors saison touristique.
Avec nos 2 enfants, nous avons toujours eu des appartements (sauf 1ère nuit) avec possibilité de cuisiner, ce qui est bien pratique.
Mise à part la 1ère nuit, nous avons apprécié tous nos hébergements.

Héraklion – Gorgona Hotel (1 nuit) : c’était juste un hôtel de passage car on arrivait tard en Crête. Bien situé apparemment, chambre très simples mais vieillissantes, on n’a pas aimé malgré la très belle piscine dans le jardin
50€ la nuit pour 4

La Hania – Katerina Rooms for rent (2 nuits) : appartement  très grand  au 1er étage et très lumineux, donnant sur la mer avec petit balcon bien agréable pour prendre les repas.
Emplacement génial sur la plage quand on a des enfants ! En couple je serai peut-être restée dans la ville de la Hania mais là on a adoré: descendre directement en maillot pour aller se baigner les filles étaient au paradis.
Des supérettes aux alentours pour les courses, et à 1,5km du centre ville.
50€ la nuit pour 4

Katerina rooms for rent

Phalassarna – Anastasia & Stathis (3 nuits) : Appartement à 700m de la très belle plage de Phalasarna. Anastasia est très accueillante et serviable. Notre appartement avait une grande terrasse où on a mangé tous les soirs, en observant le magnifique coucher de soleil. Jardin très fleuri avec des chèvres juste au-dessus, c’était très reposant. Possibilité de petits déjeuners.
On voulait rester 2 nuits, on en a passé 3 !
Base idéale pour explorer la presqu’île de Balos
45€ la nuit pour 4 + 10€ le petit déjeuner pour 4

Chez Anastasia

Frangokastello – Captain Tom (2 nuits) : Accueil et gentillesse du capitaine Tom ! Appartement très bien entretenu, avec chambre séparée du salon. L’hôtel est un peu à l’écart du centre (mais strictement rien à faire au centr-ville mis à part regarder le chateau) mais dans un cadre superbe: grande piscine bordée d’oliviers, espace « bar-pool », hamacs, transats… nos filles y seraient restées la journée entière!
L’étape Frangokastello n’a aucun intérêt à notre avis, sauf pour visiter les alentours ou profiter de la tranquillité de l’hébergement.
45€ la nuit pour 4

Captain Tom

Agia Galini – Adonis Hôtel (2 nuits) : Privilégier les appartements avec très belle vue sur la mer aux chambres qui donnent soient sur la piscine, soit au-dessus des appartements (doute sur la vue).
Grand appartement avec vue sur mer, chambre séparée, immense toit-terrasse, une vraie baignoire dans la salle de bains ! Très confortable. Piscine.
Dans les hauteurs de la ville (centre à 200m, accessible par des escaliers)
Mêmes prestations qu’à Frangokastello, meilleure position, la tranquillité en moins.
80€ la nuit pour 4, petits déjeuners inclus.

Adonis hôtel

Location de la voiture

Nous sommes passés par une agence locale plutôt qu’un gros groupe, après différents avis sur internet.
Il faut faire des demande de devis car les prix sont très variables.
Nous avons eu le meilleur tarif avec Europeo cars: 199€ pour 10 jours, avec 2 sièges autos (c’est parfois très chers), voiture catégorie D (Fiat ? neuve) toutes assurances comprises. C’est un très bon prix pour une voiture de taille moyenne et très confortable. On avait les mêmes prix pour une voiture de petite taille chez des loueurs internationaux sans sièges autos.

 

    Activité Kilométrages Durée Lieu Hôtel du soir
lundi 7 Arrivée à Santorin     Imerovigli, Santorin : Villa Libertad
mardi 8 Santorin     Imerovigli, Santorin : Villa Libertad
mercredi 9 Santorin + trajet bateau Héraklion     Héraklion: Gorgona Hotel
jeudi 10 Réthymnon – La Canée 142 2h La Canée
vendredi 11 La Canée     La Canée
samedi 12 La Canée + alentours 100 2h Phalassarna
dimanche 13 Plage de Balos (presqu’île) 40 2h Phalassarna
lundi 14 Elaffonissi 88 2h30 Phalassarna
mardi 15 Fabrique huile d’Olive, lac de Kournas 130 2h30 Frangokastello
mercredi 16 Journée repos Frangokastello     Frangokastello
jeudi 17 Mirthios, Monastère et plage de Préveli 80 2h30 Agia Galini
vendredi 18 Journée à Matala 60 1h30 Agia Galini
samedi 19 Retour à Héraklion par lac de Kournas     Lyon

Retour en Thaïlande

Introduction à l’Asie pour nos globe-trotteuses de 2 et 4 ans ! Voyage de 18 jours un peu hors des sentiers battus dans un pays que nous connaissons déjà. Nous voulons visiter de nouveaux lieux.

Voyage en août 2017

Itinéraire :

Jour 1 : France – Bangkok

Arrivée tardive à Bangkok, logement proche de l’aéroport dans un hôtel que nous connaissons déjà. Comme ça pas de route à faire, et demain on récupère la voiture à l’aéroport.

Jour 2 : Bangkok – Kanchanaburi

On récupère la voiture, traversée de Bangkok en voiture (ça prend du temps !).
Visite de Kanchanaburi et de son fameux pont sur la rivière Kwaï dans l’après-midi, puis on se perd dans la cambrousse à la recherche de notre hôtel: c’est bon nos globe-trotteuses prennent le plis et nous font totalement confiance même quand on est perdu, ou qu’on mange à la chandelle le soir après une coupure d’électricité !

Pont de la rivière Kwaï

Jour 3 : Kanchanaburi – Sangkhlaburi

Route pour l’est du pays, quasi à la frontière birmane, dans la belle région reculée du lac de Sangkhlaburi.
Arrêt au village de Thong Pha Phum pour le midi.
On loge un peu en amont de Sangkhlaburi au Nature Club Resort. C’est perdu, c’est tranquille, c’est très joli et reposant, on adhère !
Repas acheté au marché de nuit de Sangkhlaburi

La tranquilité du Nature Club Resort

Jour 4 : Sangkhlaburi

Balade en bateau sur le lac avec visite de 2 temples immergés et d’un autre un peu en retrait où il faut grimper au moins… 5 minutes !
Puis traversée du fameux Wooden Mon Bridge, où des villageois transportent sur leur tête des sacs de riz, parfois à l’ombre d’un parapluie pour s’abriter de la forte chaleur orageuse.
Fin de journée à l’hôtel où on peut se baigner dans le lac du resort. Quel tranquillité !

Découverte des temples sur le lac de Sangkhlaburi

Wood Mon Bridge

Jour 5 : Sangkhlaburi – Kanchanaburi

Après une série de longues tyroliennes pour JM, on prend la route pour revenir à Kanchanaburi

Tyroliennes

Jour 6 : Cascades d’Erawan

Balade aux 7 cascades d’Erawan où notre grande globe-trotteuse marchera, escaladera avec fierté le chemin jusqu’à la plus haute cascade.
La balade est entrecoupée de baignades dans différentes cascades, et plus on avance, plus le chemin se complique, passant d’une route pour la 1ère cascade à des rochers à escalader avec une corde pour la dernière cascade.

La 7ème cascade d’Erawan

Très belle journée, qu’on termine au restaurant on ne peut plus typique ! Un restaurant de grills à volonté, où on grille nous même viandes, poissons, légumes,… dans une chaleur écrasante de chaudrons de soupes asiatiques et de brasero. Un peu dur pour globe-trotteuse n°2. Heureusement la piscine nous attend à l’hôtel pour se rafraichir en rentrant !

Restaurant de brasero

Jour 7 : Kanchanaburi – Ayutthaya

Matinée à la rencontre des grands pachydermes d’Asie: ce matin on donne à manger aux éléphants, on les baigne, on prépare leur repas, on les observe, on se promène à leur rencontre. Un chouette moment à Elephant World.
On y mange un succulent repas, activité peinture pour les filles en début d’après-midi. Je crois que c’est un des meilleurs souvenirs pour elles (avec les piscines des hôtels évidemment!)

Après le repas des éléphants

Observation des éléphants

En fin de journée, route pour Ayutthaya

Jour 8 : Ayutthaya

Visite d’Ayutthaya en vélo jusqu’en début d’après-midi: cache-cache et jeu du facteur dans les temples au centre-ville, puis après la sieste la clim’ de la voiture nous fait de l’oeil, on en profite pour visiter un temple un peu plus loin mais qui était déjà notre coup de coeur lors d’un précédent voyage, le Wat Yai Chai Mongkol.

Ayutthaya: Wat Phra Si Sanphet 

Wat Yai Chai Mongkol

Wat Yai Chai Mongkol

Repas en bord de rivière au sud de la ville, bien agréable

Jour 9 : Ayutthaya – Bangkok – Koh Pha Ngan

Journée de transfert : on rejoint l’aéroport de Don Mueang à Bangkok non sans difficulté (erreur de sortie d’autoroute, bouchons, mauvaise adresse pour rendre la voiture, travaux…) et on s’envole pour Surat Thani dans le sud de la Thaïlande. De là transfert en bus (1h) jusqu’à Don Sak, et traversée en bateau (2h) pour Koh Pha Ngan. Début de notre séjour balnéraire.

Sur le bac pour Koh Pha Ngan

Jours 10; 11 et 12 : Koh Pha Ngan

On profite de l’ouest de l’île à l’hôtel Seetanu. Pas grand chose à faire dans les environs, on se trouve une petite cantine dans la rue de l’hôtel, et on profite de la belle plage la journée, et de la piscine en fin de journée.

Plage de l’hôtel Seetanu

Jours 13; 14; 15 et 16 : Koh Pha Ngan

On change de côté d’île (on n’allait quand même pas ne pas bouger pendant 1 semaine !) et on attérit au Long Tail Resort. C’est simple, sur la belle plage de Thong Nai, là où la route s’arrête, c’est là qu’on est ! Et on est au paradis… La plage est dans une sorte de petite baie où s’alignent plusieurs petits hôtels, aucun gros complexe. Les tables pour manger sont les pieds dans le sable, une immense balançoire ravie les filles quand on attend les repas, des jouets sur la plage laissés par d’autres enfants voyageurs, des minuscules coquillages à ramasser, une superbe piscine vue sur mer…. et surtout une petite ruelle à 10 minutes à pieds avec un night food market où on mange tous les soirs, un délice !
Une journée sera consacrée à une excursion en bateau pour faire du snorkelling vers Ko Ma (au nord de l’île), pour manger à Bottle beach et pour visiter Haad Than Sadet Beach.

Thong Nai Beach

Thong Nai Beach

Haad Than Sadet Beach

Jour 17 : Koh Pha Ngan – Bangkok

Journée transfert pour Bangkok: bateau, navette puis avion.
On arrive en fin d’après-midi et on s’aventure sur la trop populaire Khaosan Road, LA rue touristique de Bangkok avec bars, tatoos, magasins de souvenirs, musique à fond, vendeurs ambulants de babioles et de brochettes de scorpion. Nos globe-trotteuses retiennent surtout l’aller-retour en tuk-tuk qui fait également partie de leur grand souvenir de Thaïlande !

Jour 18 : Bangkok – France

Journée shopping à Bangkok à la fraicheur de la climatisation des centres commerciaux de Bangkok.
On termine la  journée dans une ruelle derrière notre hôtel (soi Ram Butri?), touristique certes, mais sans l’effervescence de Khaosan Road. De quoi faire nos dernières emplettes avant notre vol… à 2h du matin !

 

    A faire Durée trajet en heures kilomètres Lieu et nom Hôtel du soir
lun 14-août Arrivée tard Bangkok 0   Great Residence Suvarnabhumi Hotel
ma
15-août
aéroport à Pont Kanchanaburi 2,5 160
Par Sai Yok: Pung-waan Resort
Pont Kanchanaburi – Muang Singh 0,5 30
mer
16-août
Sai Yok – Village Thong Pha Phum 1 85
Sangklaburi : The nature club resort
Thong Pha Phum – Sangkhlaburi 1,5 80
je 17-août Sangkhlaburi : Wooden Mon Bridge + bateau 0 0 Sangklaburi : The nature club resort
ven 18-août Transfert Erawan avec pause parc national de Sai Yok : cascade Sai Yok Noi? 3 210 Kanchanaburi: Kanvela resort
sam 19-août Erawan (durée et km pour aller-retour) 2 120 Kanchanaburi: Kanvela resort
dim
20-août
Parc des éléphants 0,5 30
Ayutthaya : Baan Kong Homestay
Route pour Ayutthaya 2,75 190
lun 21-août Ayutthaya 0 0 Ayutthaya : Baan Kong Homestay
ma
22-août
Route pour aéroport Don Mueang 1 50
Koh Phangan: Seetanu
Transfert Koh Pha Ngan: avion + bus + bateau 7  
mer 23-août       Koh Phangan: Seetanu
je 24-août       Koh Phangan: Seetanu
ven 25-août       Koh Phangan: Seetanu
sam 26-août       Koh Phangan: Long Tail Resort
dim 27-août       Koh Phangan: Long Tail Resort
lun 28-août       Koh Phangan: Long Tail Resort
ma 29-août       Koh Phangan: Long Tail Resort
mer 30-août Transfert Bangkok 6,5   Bangkok
je 31-août Bangkok      
ven 1-sept Décollage 2h du matin      

Logements :

Aucune déception particulière pour nos logements, coup de coeur pour Sangklaburi « The Nature Club Resort », Kanchanaburi « Kanvela Resort », et à Koh Pha Ngan (Long Tail Resort)

Les prix sont indiqués en euros pour faciliter la compréhension.

Bangkok – Great Residence Suvarnabhumi Hotel (1 nuit) :  19€ pour 4 avec petit déjeuner
Tout juste à côté de l’aéroport, ça dépanne très bien quand on ne souhaite pas rentrer dans Bangkok.
A 2 pas (longer la route) un petit resto de Pad-Thaï, notre cantine pour retrouver au plus vite les saveurs thaï !

Kanchanaburi (dans le parc Sai Yok) – Pung-waan Resort (1 nuit):  44€ pour 4 avec petit déjeuner
A une trentaine de kilomètres de Kanchanaburi
Un grand resort avec piscine, c’est immense. Très bien pour explorer le parc de Sai Yok !

Dans le parc de Sai Yok… on est un peu seuls !

Sangklaburi – The nature club resort  (2 nuits) 57€ pour 4 avec petit déjeuner
A l’écart de la ville, mais quelle tranquilité ! La chambre était toute en bois, baignoire vue sur le lac, un excellent hébergement !

Kanchanaburi – Kanvela resort (2 nuits)  28€ pour 4 avec petit déjeuner
Un peu à l’écart de la ville mais superbe hôtel, avec des chambres épurées, un peu style japonais (bon je ne connais pas le Japon mais c’est l’image que je pourrais en avoir!)
Très belle piscine dans le jardin.

Kanchanaburi

Kanchanaburi

Ayutthaya – Baan Kong Homestay (2 nuits)  35€ pour 4
Petite chambre dans une maisonnette toute de bois. Le seul hébergement sans piscine (avec des enfants les piscines c’est top) mais très bien situé en plein centre-ville. Très propre, très agréable.

Ayutthaya

Koh Phangan – Seetanu  (4 nuits) 60€ pour 4 avec petit déjeuner (mais erreur dans le devis, on n’aurait pas dû les avoir…)
Avis mitigé : Très belles maisonnettes en bord de plage, bien entretenu, jolie plage, belle piscine, rien à redire sur le lieu.
On n’a pas accroché avec le personnel où on a commencé à se faire engueuler car erreur sur le devis effectué (prix trop bas), et personnel totalement débordé aux heures des repas (pas du tout serviables)
Les repas sont très bons mais plus chers qu’ailleurs.
Si on n’avait fait que cet hôtel à Koh Pha Ngan on aurait apprécié, mais l’expérience suivante a tellement été top qu’on garde un souvenir mitigé sur le Seetanu

Piscine du Seetanu

Koh Phangan – Long Tail Resort (4 nuits)  50€ pour 4
Bungalows en bois de différentes tailles, on a pris avec la clim. Pas très grands mais peut importe on est toujours dehors, juste devant la porte dans le hamac, dans la piscine ou au bord de la mer… un vrai petit coin de paradis pour les familles (oui des enfants dans la piscine!)
Tables du resto dans le sable, eaux peu profondes, possibilité de massage… un vrai coup de cœur pour terminer un séjour en beauté !

Long Tail Beach

Bangkok – New Siam Riverside (1 nuit)  27€ pour 4
Pratique pour être dans le centre de Bangkok, avec piscine. Pas de charme particulier mais on cherchait surtout une bonne localisation, une chambre familiale, et où on peut se rafraichir !

Location de voiture :

Nous sommes passés avec AirAsia (oui oui l’agence aérienne!) qui sous-traite à Avis, c’est là qu’on a trouvé le meilleur tarif :

8 jours avec 2 sièges autos pour une Toyota Vios (taille moyenne) : 228€

Vols internes :

Avec Air Asia, nous avons choisi la tranquillité avec le package vol + transfert pout Koh Pha Ngan. Après renseignement sur place, ça ne coûte pas plus cher de se laisser porter que d’acheter touts ses billets au fur et à mesure, alors autant en profiter !

Lien vers les transferts d’Air Asia

88€ par personne pour le vol, le transfert en bus et le bateau (aller/retour)

Autres budgets :

Depuis qu’on voyage avec les enfants, on a augmenté le budget logement et repas où on mange un peu moins sur le pouce.

TOUS les repas pour 4 personnes pour 18 jours, sans se priver, avec quelques bons restos et des restos de rue : 500€
Depuis qu’on a les enfants

Elephant World à Kanchanaburi : 40-45€ par personne la journée

Cuba: voyager avec un bébé d’un an

Article particulier sous forme d’interview que nous avons donné à Sandrine du site Voyages et Enfants .

Voyage avec un petit bout qui a fêté ses 1 ans à Cuba: voici le retour d’expérience de Fleurine! Et je vous laisse admirer ses belles photos qui nous mettent dans l’ambiance, cigare, vieille voiture, soleil  de Cuba.

Pouvez-vous présenter, nous donner l’âge de votre bébé durant ce voyage en famille et l’année du voyage À Cuba et sa durée ?

Nous avons voyagé 15 jours à Cuba, avec notre fille Maï-Lan, qui a fêté sa première bougie à La Havane.
C’était son 2ème voyage en avion (après Majorque à 6 mois).
Ce road-trip s’est déroulé au printemps 2014.

Comment avez-vous préparé ce voyage avec vos enfants et comment avez-vous voyagé ?

Nous avons énormément potassé de sites internet pour savoir la faisabilité de ce projet : possibilité d’acheter des couches sur places, des petits pots, gérer le décalage horaire… nous avons tout d’abord baissé les bras en lisant beaucoup de forums qui disaient que hors clubs il était très dur de trouver des choses sur place. Et puis nous avons communiqué avec 3 internautes qui sont également partis avec des bouts d’chou en road-trip à Cuba et qui nous ont énormément rassuré sur ce projet.

Certes il faut tout amener pour bébé (couches, petits pots, siège auto, lit parapluie s’il est encore petit), mais c’est tout à fait faisable.

Nous avons donc acheté les billets d’avion, réservé une voiture (il est important de le faire à l’avance, la demande peut être plus importante que l’offre) et réservé nos 2 premières nuits à La Havane.

Où avez-vous dormi À Cuba? N’hésitez pas à nous faire partager vos bonnes adresses ?

Nous avons toujours dormi en « casa particular », comprenez « chambre d’hôte ». C’est un mode d’hébergement très répandu à Cuba, il y en a partout. J’avais repéré quelques adresses grâce aux internautes que j’avais contactés.

Pour les bonnes adresses :

La Havane : Casa Rolando y Marisol
Super adresse dans la vieille ville. Rolando y Marisol sont adorables, adorent les enfants et Rolando est un vrai chef cuisinier.
Marisol s’occupe très bien des bébés !

Trinidad : Hostal Alonso, chez Yeniel y Yumara.
Un couple encore adorable, touchant, super sympa. La chambre donne côté rue (mais ils ont dû faire une 2nde chambre cet été). Idem ils s’occuperont de bébé pour que vous puissiez prendre le repas tranquillement. Ils nous ont même fait une soirée de baby-sitting (jamais je n’aurai imaginé laisser mon bébé un soir !)

Viñales : Casa Ignacito y Raiza
Très belle casa d’une chambre avec sa petite terrasse perso très sympa pour finir la journée et laisser bébé jouer en toute sécurité.

 L’avantage des Casas particulares, c’est que le soir on peut manger sur place, pas plus cher qu’un resto et pas moins copieux !

Et comment est la nourriture pour les enfants ? Est-ce adapté à leur gout ? Avez-vous de bonnes adresses pour manger?

Bébé mangeait encore des petits pots, mais dans tous les restaurants et toutes les casas on vous servira du riz et divers légumes. Notre puce était ravie de chiper quelques trucs dans notre assiette, on n’a jamais eu peur d’un souci sanitaire. 

Attention par contre on trouve très peu, voir aucun magasin pour acheter des petits gâteaux par exemple. Les rayons des magasins sont quasi-vides, on trouve des petites pâtisseries vendues par des particuliers le matin. 

Quel climat avez –vous eu lors de votre voyage À Cuba? Quel type d’habits faut-il prévoir pour ce voyage?

En mai il faisait très, très chaud ! Plus de 35°C.
Toutes les casas particulares ont obligation d’avoir la climatisation et c’est agréable, surtout à La Havane. Même les nuits il faisait très chaud et bébé dormait seulement en body.

 

Avez-vous utilisé des accessoires de voyage ou du matériel spécial pour les plus jeunes ? (poussette, sac à dos de portage, autres…)

On a pris un lit pop-up de voyage très léger acheté sur la boutique de Sandrine et qui rentre dans la valise car pas de lit bébé sur place :

Une poussette pour pouvoir faire des siestes pendant les balades.

Un porte-bébé en tissu mais il faisait trop chaud pour s’en servir.

Un maxi-cosy acheté d’occasion pour avoir un siège-auto dans la voiture (cosy laissé sur place en cadeau à La Havane)

Un siège nomade pour les repas acheté aussi sur la boutique de Voyages et Enfants:
On s’en est servi quelques fois mais la poussette aurait suffi. Ca nous servira plus pour nos prochains voyages.

Dans toutes les Casas nous avons demandé une petite baignoire pour donner un bain, ça n’a jamais posé problème.

Qu’avez-vous visité pendant ce voyage À Cuba? Comment organisiez-vous les journées avec vos enfants ?

Cuba est surtout une île de paysages et de balades. Nous n’avons donc fait pratiquement aucun musée surtout qu’il faut que ça bouge pour bébé.


Nous avons donc fait de nombreuses balades dans le centre historique de La Havane, on a parcouru des kms à Trinidad et Cienfuegos, de belles balades à pied ou en voiture dans la région de Viñales, et quelques plages également : Bébé adore se baigner, mais lézarder sur une plage ce n’est pas trop ça, donc pas plus d’1h ou 2h.

Généralement nous nous baladions le matin, petit repas en ville le midi et on rentrait l’après-midi pour la sieste (bébé est trop curieuse pour dormir en poussette !) et se poser au frais pendant les heures chaudes de la journée. On ressortait vers 15-16h pour revenir à 19h, heure de couché de bébé (elle n’aime pas tarder le soir).

Le soir on mangeait dans notre Casa qui a toujours une belle terrasse pendant que bébé s’endort. On profite alors de la soirée dans une rocking chair, avec un cigare et un verre de rhum à bavarder avec nos hôtes.

 

Quel est votre meilleur souvenir de ce voyage en famille À Cuba?

La relation des cubains avec bébé, que des sourires et de « muy linda ! », la lumière du soleil couchant à Trinidad et Viñales, et évidemment la première bougie de bébé soufflée la veille du retour avec Rolando  et Marisol à La Havane !

 

Quels sites recommandez-vous de voir ou quelles activités sont à faire absolument avec les enfants?

Il faut alterner les longues heures de route avec des petites balades pour se dégourdir les jambes.
Les plages sont exceptionnelles et les enfants seront ravis. On peut faire de la plongée avec masque et tuba.

Les vieilles voitures américaines de La Havane devraient plaire aux enfants.

Qu’est-ce qui vous a déplu (visite, façon de voyager, ambiance…)?

On n’a pas trop accroché avec la ville de Cienfuegos, plus européenne que les autres villes.

On n’a pas aimé les auto-stoppeurs qui nous arrêtent pour donner de vrais-faux conseils, et il faut faire très attention aux rabatteurs dans les villes qui veulent nous indiquer l’adresse de notre Casa mais qui nous amène dans une autre Casa qui se fait passer pour la bonne adresse.
Il est important d’avoir une bonne carte routière, sinon c’est galère !

Il nous a été difficile également de se faire à la double monnaie. On a pourtant l’habitude de voyager, mais suivant la monnaie utilisée le prix peut être plus que triplé. Ex : paquet de gâteau à 2€, mais une part de pizza à 0,40€ !

 

 

Avez-vous eu quelques « galères » et si oui lesquelles?

On a eu une arnaque avec un auto-stoppeur qui nous a crevé 2 pneus sur la route entre Cienfuegos et Trinidad : arnaque très connue sur cette route semée de clous.
L’auto-stoppeur se révèle alors en vrai sauveur en nous indiquant l’adresse d’un ami qui réparera votre pneu. Sauf que la facture peut être très salée, on nous a d’abord demandé plus de 100€ pour cette réparation !
Le papa parlant très bien espagnol est arrivé à descendre la note à 20€, en réalité ça coûte 4€ (et c’est même gratuit dans une succursale de l’agence de location)

 

Autre petite anecdote plutôt que galère : on avait loué une voiture bon marché mais assez spacieuse pour mettre tout notre bazar. On s’est retrouvé avec une Kia Picanto (plus petit qu’une twingo !)
Le loueur avait ses faux arguments : une meilleure climatisation ! ( ?) C’était surtout la seule voiture qu’il lui restait.

Quelles précautions avez-vous prises pour visiter Cuba  avec bébé?

Une trousse à pharmacie complète (ouf rien eu besoin !), des renseignements sur la santé sur place (les médecins sont les meilleurs au monde et très attentionnés auprès des touristes). On avait pris aussi un brumisateur pour la chaleur, très utile.
Ne pas oublier la crème solaire, et un paréo à mettre sur la poussette pour protéger du soleil.

On a également amené le cosy pour faire un siège-auto car il n’y en a pas sur place (on ne se voyait pas faire des trajets de 6h avec bébé dans les bras), ainsi qu’un lit de voyage pop-up car bébé bouge trop pour être dans un vrai lit (et impossible pour elle de s’endormir entre nous)

 

 

Avez-vous des conseils pour d’autres voyageurs concernant un voyage en famille À Cuba? (vêtements, astuce de voyage etc…).

Il faut bien penser à louer la voiture avant le voyage. C’est un gros budget.


Aucun souci pour trouver des Casas Particulares pour le logement, même directement sur place.


Bien prendre tous les repas et couches pour bébé : nous n’avons pas trouvé sur place de quoi éventuellement se ravitailler. Les petits magasins ont leurs rayons assez vides, il y en a des plus gros à La Havane (hors vieille ville) et Cienfuegos par exemple, peut-être que là il y aurait de quoi mais pas sûr.


Pour les repas vos hôtes pourront toujours cuisiner pour vous et bébé.

 

Comment occupiez-vous les enfants durant les trajets? Quelle sorte de jouet ont-ils pris pour ce voyage?

Bébé était encore petite, donc essentiellement des livres, doudous et petits cubes. Nous avions pris un seau avec des formes, mais son jeu préféré le soir était de jouer avec les bouteilles d’eau qu’elle faisait rouler !

>> Livre enfant sur Cuba

 

Quel budget en moyenne par jour avez-vous dépensé lors de ce séjour À Cuba?

Je n’ai pas le budget exact mais je dirai entre 50 et 80€ par jour pour nous 3, hors avion et location voiture.

Il faut acheter une carte de tourisme (une sorte de visa) avant le départ : 80€ pour nous 3

Le logement revient à 20€ la nuit avec le petit déjeuner pour tous.
Le repas le soir est entre 6 et 10€ dans la casa suivant le menu, par personne.
Le midi nous mangions vite fait dans un petit resto, ou une part de pizza : entre 0,5 et 12€ par personne selon le lieu.

La location de voiture est assez chère : 400€ pour 10 jours (ne pas louer le temps que vous êtes à La Havane)

L’essence pour les touristes est plus chère que pour les locaux : environ 1,20€/litre (prix fixe dans tout le pays)

 

Pouvez-vous nous décrire votre itinéraire/ programme pour votre voyage ?

 

  • 2 jours à La Havane
  • 1 jour pour la route entre La Havane et Trinidad
  • 3 jours à Trinidad
  • 1 jour à Cienfuegos
  • 1 jour dans la baie des cochons
  • 1 jour de trajet entre la baie des cochons et Viñales
  • 4 jours à Viñales
  • 1 jour pour revenir à La Havane et dernière journée à La Havane

 

Avis de Fleurine sur son voyage Cuba

Conditions sanitaires bonnes                    8/10

Facilité des transports sur place              2/10 sans voiture

Facilité pour trouver de tout pour bébé (lait infantile, couche, petits pots…) 1 /10

Activités adaptées aux enfants                                N/A

Beauté des paysage ou visites                   9/10

Budget abordable                                              5/10 (tout dépend de ses références, on avait l’habitude de voyager à mini-budget avant bébé)

 

Bref, un voyage superbe, tout à fait faisable avec un bébé avec un minimum de préparation, et qui nous a montré que nous pouvons continuer à voyager avec des enfants à condition de respecter le rythme de toute la famille !