Yucatan – Mexique

Road-trip Yucatèque – 19 jours – c’est parti !
Voyage en février 2019 avec nos 2 mini-trotteuses de 4 et 5 ans.

Vous trouverez à la fin de l’article un tableau récapitulatif de l’itinéraire avec les durées de parcours et le nom des hébergements

Retour au Mexique après un 1er voyage en 2002 (de Mexico au Chiapas), un autre en 2007 (Yucatan – Belize – Tikal) et le 3ème en 2012 (Nord et ouest de Mexico). Retour aux sources ! 🙂

Itinéraire

Jour 1 : Puerto Morelos

Petit village épargné des complexes touristiques de la Riviera Maya, nous avons choisi cet arrêt afin de profiter d’une première journée repos, après une arrivée très tardive à Cancun dans la nuit précédente.

Puerto Morelos reste touristique (non vous ne serez pas totalement seul, d’ailleurs c’est difficile d’être seul dans le Yucatan), mais que des petits hôtels, et quelques restos de plage ou dans la rue principale. Parfait pour une première journée tranquille.

Pas grand chose à visiter mais belle plage, hôtel avec piscine pour nous, c’est parfait.

Couleurs mexicaines à Puerto Morelos
  • Se loger à Puerto Morelos : Gran Hotel de Sal : en bord de mer, grande chambre lumineuse. Hôtel correct, avec piscine

Jour 2 et 3 : Akumal et Tulum

Pour notre deuxième halte, nous nous arrêterons à Tulum où nous avons rendez-vous le soir avec nos amis qui voyageront avec nous 2 semaines.

Sur la route, arrêt au cenote Azul pour se rafraichir.

Un cenote kesako ?

Du maya « dz’onot, signifiant puits sacré, un cenote est une cavite, un gouffre, ou un effondrement natuel, rempli d’eau douce. En gros, une piscine naturelle remplie d’eau cristalline. Ajoutez à cela des rayons de soleil, et la magie opérera.

Un cenote s’appréciera si le temps est ensoleillé et également par sa fréquentation. Se retrouver seul dans une grotte ou au milieu d’un groupe de touriste qui hurle changera totalement la perception du lieu !

Cenote Azul, à ciel ouvert

Halte à Akumal. On aurait aimé aller voir les tortues (possibilité de les voir seul, depuis la plage, en les préservant d’un attroupement de masse). Malheureusement trop d’algues sargasses sur la plage, nous préférons aller à Yal-Ku

Poissons à Yal-Ku

Yal-Ku, au nord d’Akumal: petite lagune à l’accès payant, où à 300m du parking on peut aller faire du snorkelling au milieu de milliers de poissons. Ah ça oui y en a du poisson, on peut quasiment les toucher, on nage dans un aquarium concentré, mais la diversité n’est pas vraiment au rendez-vous.

C’est très sympa, mais si vous avez l’habitude de faire du snorkelling, ça ne sera pas la plus belle plongée.

Visite du célèbre site de Tulum. On peut le dire, le site est à visiter rien que pour la vue ! Cependant c’est très touristique il faut y aller tôt le matin, surtout pour la queue à la caisse.
Et attention, il fait très chaud !

La très belle vue de la mer des Caraïbes depuis le site de Tulum
Iguane, habitant omniprésent des sites archéologiques

Depuis notre visite en 2012, la plage du site n’est maintenant plus accessible. Elle est réservée pour la ponte des tortues. C’est dommage car se baigner dans ce cadre paradisiaque était superbe, mais une bonne chose pour la nature et ses animaux. On se baignera ailleurs 🙂

Nous avons fait l’impasse sur la ville de Tulum: pourquoi ?
Tulum n’est plus le petit spot secret de la Riviera. Nous l’avons connu 7 ans auparavant, on trouve la ville transformée. Elle s’est étendue, on y trouve des bars, des magasins à touristes, de gros hôtels sur la plage, des maisons à jouer luxueuses, et à côté de ça dans les rues aux extrémités de la ville des bidons-villes où des gens vivent dans des cabanes couvertes par une bâche, quand elle ne s’est pas envolée.
Cette vue et se développement archaïque au profit unique du tourisme nous a choqué, on préfère se reposer dans notre maison (oui certes luxueuse pour beaucoup).
La plage est malheureusement touchée par les sargasses à ce moment là, on se baignera plus tard 🙂

Sur la route de Bacalar se trouve le petit site de Muyil. Petit site archéologique perdu dans la jungle, il est bien mignon à visiter. Il permet également de se rendre dans la réserve de Sian Ka’an et aller faire du bateau dans la réserve. Tout au bout du site, on accède à la réserve et après une quainzaine de minutes de marche sur des pontons, possibilité donc de faire du bateau + nage. Le hic: on ne pensait pas que ça coutait aussi cher, on n’avait pas assez d’argent !
L’expérience de la réserve reste sympa pour monter dans la fragile et vertigineuse tour panoramique !

Site de Muyil
Réserve de Sian Ka’an

La réserve de Sian Ka’an se fait également par le côté « presqu’île – front de mer », parait-il que l’accès coûte plus d’une centaine d’euros par personne !

Si la réserve vous intéresse, mieux vaut donc y accéder par le site de Muyil. Cependant, le gardien du site nous a avoué que le tour en bateau était hors de prix et que la lagune était bien plus jolie à Bacalar.

  • Se loger à Tulum : « Mexican style apartment, big pool » (airBnB). Dans une résidence fermée, appartement tout neuf dans un ensemble de 5 ou 6 logements avec piscine commune, hamacs dans le jardin. Excentré du centre donc voiture obligatoire, très sympa.

Jour 4 à 6 : Bacalar et sa lagune aux 7 couleurs

Gros coup de coeur pour cet arrêt !
Situé à l’extrémité sud du Yucatan, Bacalar est un petit village encore assez épargné du tourisme. Posé au bord d’une lagune, le mélange du soleil et de la profondeur des eaux laisse paraître différentes nuances de bleu. C’est juste magique !
Endroit très tranquille, si vous voulez y aller, c’est maintenant !

Accès public à la lagune
Nuances de bleu
Depuis le bateau
Canal des pirates accessible en bateau

Que faire à Bacalar : sortie en bateau sur la lagune (une demi-journée), baignade dans le site « Los Rapidos » où on se laisse porter par le courant dans une eau limpide, flâner dans la ville à la recherche des murs peints et colorés de la ville, se reposer sur la plage/cenote de Cocalitos où des balançoires et hamacs sont installés dans l’eau et y observer des stromatolithes, sortes de pierres vivantes âges de plusieurs milliers d’années.

Los Rapidos et ses fonds translucides
La baignade semble paisible mais il y a du courant !

Bref Bacalar est un petit bijour encore épargné du tourisme industriel, pour les amoureux de la tranquillité et des couleurs merveilleuses !

Un mur coloré de Bacalar
  • Se loger à Bacalar: hôtel Kairos. A 2 pas du Zocalo, à 600m d’un accès à la lagune public. Avec petite piscine (non testée). Chambres neuves, un peu sombres mais très propres et design bord de mer. On a beaucoup aimé cet hôtel… mis à part le chant des dizaines de coqs du voisin de 5h à 7h du matin. Parait-il qu’ils vont déménager!

Jour 7 et 8 :

Route pour Uxmal avec arrêt à Santa Elena pour la nuit.
On avait hésité à rejoindre Campeche que nous ne connaissons toujours pas avant de se rendre à Uxmal, mais cela aurait rajouté plus de 3h de route au total, et le trajet entre Bacalar et Uxmal est déjà bien assez long comme ça.

Avantage de cette journée, on change de fuseau horaire ! Nos 5h de route nous auront finalement duré 4h, et c’est pas plus mal comme ça !

On loge à Santa Elena, petit village à une quinzaine de minutes du site d’Uxmal. Seulement 3 hôtels, 3 restos, parfait pour une halte et visiter de bonne heure le site d’Uxmal le lendemain.

Site d’Uxmal: bon autant se le dire, on est fan de ce site ! On le connaissant, et on souhaitait le visiter à nouveau. Pas déçus du tout, nous y retrouvons le calme qu’on avait connu, les belles pierres bien conservées, son palais et sa vue sublime depuis le sommet, son jeu de balle, sa pyramide aux marches vertigineuses pour les petites jambes de nos miss baroudeuses, et surtout tous ses iguanes qui se prélassent au soleil.

La grande pyramide d’Uxmal
Palais
Vue depuis le palais
On monte sur la grande pyramide

Si on compare, certes Chichen Itza est à faire car c’est pour moi le symbole du Mexique avec sa belle pyramide carrée, mais à choisir, on opte pour Uxmal.

Hacienda San Pedro de Ochil : bien belle hacienda pour manger le midi dans un cadre grandiose. Les plats yucatèques sont excellents, un petit bémol pour l’affluence touristique.

Hacienda San Pedro de Ochil

En face de l’hacienda part une route à l’est où on trouve 2 beaux cénotes: Kankirixche et Yaal Utzil

Le premier cenote est une cavité à une dizaine de mètres de profondeur. On descend les quelques marches pour rejoindre une plateforme d’1m² (laissez vos affaires en haut, ou ne descendre qu’un léger sac que vous accrocherez à la rambarde), puis une courte échelle nous amène dans l’eau.

Ici on a pied, jusqu’à ce que le sol s’enfonce brusquement en pente assez raide jusqu’à … on ne sait pas, c’est trop profond !

Cenote Kankirixche

Le 2ème cénote est un grand trou tout rond où les racines des arbres à la surface s’étendent le long de la paroi du gouffre jusqu’à toucher l’eau.

Très joli, il ressemble à la majorité des cénotes qu’on fera dans le voyage, mais il a le mérite d’être épargné de la foule (en tous cas quand on y était)

Cenote Yaal Utzil
Cenote Yaal Utzil
  • Se loger à Santa Elena : 3 hôtels seulement à Santa Elena, si vous avez une voiture on ne vous conseillera que le magnifique eco-lodge Nueva Altia. Il ne faut pas y aller pour la piscine (pataugeoire), mais très belles maisons dans la « jungle », toutes rondes et confortables, hamac sur la terrasse et petit déjeuner compris. On a beaucoup aimé.

Jour 9 et 10 : Cenotes et Mérida

On profite que la route entre Santa Elena et Mérida soit courte pour faire plusieurs arrêts.

Tout d’abord la Ruta Puuc : savez-vous ce que veut dire « puuc »? Cela signifie « colline ». C’est vrai que le Yucatan est relativement plat, non totalement plat même, sauf aux alentours d’Uxmal où on trouve quelques collines, et quelques petits sites archéologiques.

Pour épargner nos petites pattes qui nous accompagnent nous choisirons de faire seulement un seul site, celui de Labna. Pas parce que c’est le plus éloigné, mais parait-il que c’est le plus sympa à faire sur la fameuse Ruta Puuc.

Son palais est en effet très long, et les arbres aux alentours sont gigantesques. Un observatoire, une porte encore debout, le site est agréable et désertique.

Site de Labna
Site de Labna: observatoire
Site de Labna

Pour se rafraichir, on part aux cenotes Dzonbacal et X’batun, accessibles par le village de San Antonio Mulix (ne suivez pas votre GPS s’il vous fait partir de l’Hacienda San Pedro de Ochil, il faut passer par le village « Cacao ». On a testé, ça ne passe pas !!)

A Dzonbacal nous étions seuls, autant vous dire qu’on a apprécié et qu’on est restés un bon bout de temps ! C’est un tout petit cenote dans une cavité. L’eau est tellement limpide qu’on croit se baigner dans une baignoire. Baignoire certes avec quelques poissons !

Cenote Dzonbacal
Cenote Dzonbacal

A X’Batun, on est accueillis par un essaim de guêpes qui heureusement retrouve son calme après quelques minutes.

Cenote à ciel ouvert, la végétation y est abondante. Le cénote ressemble au tout premier, le cenote Azul, un peu une piscine naturelle où on se baigne à côté des nénuphars.

Cenote X’Batun

Ces 2 cenotes sont des petites pépites !

A Mérida, on visitera le Zocalo et les monuments qui l’entoure en matinée, puis après-midi au marché.

Autant on trouve des rues tranquilles au nord du Zocalo, autant les rues du marché sont bruyantes, bondées, chaudes… pas facile.

On visitera tout de même le marché municipal (beaucoup de gadgets chinois et des articles pas chers) et le marché San Benito où les marchands sont rangés en quartier (chaussures en cuir, fruits, épices, nourriture pour chiens, viande crue suspendue au dessus des étals…)

Je me surprends à écrire concernant le bruit : « mettez 4 ou 5 radios en marche avec des stations différentes évidemment, montez le son, rajoutez 2-3 klaxons de temps en temps, et 300 personnes autour de vous. Voilà, vous y êtes ! » 🙂

Mérida, beaucoup de gens fond l’impasse dessus. On en attendait tout de même du bien, mais une journée nous a suffit !

  • Se loger à Mérida : location AirBnB « Quinta Itzé ». Dans la banlieue de la ville et un peu loin du centre (20 minutes en voiture), mais logement agréable dans demeure luxueuse ! Piscine avec sono, jaccuzzi, jardin immense et avec gardiens. Sublime !

Jour 11 et 12 : Izamal et Valladolid et ses sites archéologiques

Sur la route de Valladolid, à 1h de Mérida, on trouve Izamal, joli petit village… jaune. Tout est jaune, son célèbre couvent évidemment, mais toutes les maisons alentours sont jaunes également, même les coccinelles sont jaunes ! C’est une halte très jolie à faire.

Si vous en avez la force, il y a même une pyramide à grimper dans la ville. Pour nous, la chaleur aura eu raison de nous, on reste à flâner dans les rues

Izamal
Izamal
Izamal
Izamal

Valladolid c’est la charmante découverte du voyage. On se souvenait d’une ville sans intérêt, faut dire que 7 ans auparavant on y avait visité que son terminal de bus ! Et finalement c’est une ville tranquille et sympathique. C’est surtout est excellent point de chute pour visiter les alentours.

Qu’est ce qu’on trouve autour de Valladolid ?

1/ Chichen Itza: on a fait l’impasse cette fois-ci, nos amis y sont allés.

C’est pour moi le site le plus connu du Mexique = le plus touristique. Il faut y aller tôt le matin. Le site est très beau, mais pollué dans les allées par les vendeurs ambulants tout le long du site. Ca ressemble de plus en plus à une industrie type Dysneyland. C’est dommage.

2/ Ek-Balam : pendant que certains visitaient Chichen Itza, nous on est allés à Ek-Balam. Si on fait abstraction du prix exorbitant pour un site de cette taille, la visite est très sympa.

Petit site, on peut grimper sur une première pyramide qui donne une vue d’ensembles, puis sur une seconde (110 marches selon miss voyageuse n°1!) vertigineuse où la vue est cette fois spectaculaire.

Grande pyramide d’Ek-Balam
Ek-Balam
C’est haut quand même !

Depuis l’entrée du site on peut également se rendre au cénote Xcanche. Pour s’y rendre, soit vous y allez à pied mais autant vous le dire c’est 1,8km sous la chaleur, soit vous louez un vélo, soit vous prenez un taxi-vélo, c’est le choix qu’on fera. On est d’habitude plutôt routard, mais bien contents d’avoir choisi cette option !

Le cénote est magnifique, grand, rond, on y descend par l’un ou l’autre côté. On n’y est pas seul mais l’endroit reste très naturel pour en profiter. Et surtout, c’ets une belle pause rafraichissante !

Cenote Xcanche. Les couleurs paraissent tellement fades par rapport à la réalité !

3/ Cenotes de Valladolid: on en testera 2 dans la ville :

  • Cenote de l’Hacienda San Lorenzo Oxman: il faut tout de même une voiture (ou un taxi) pour vous y rendre mais c’est un des plus beaux cenotes qu’on aura fait. Grand trou à une vingtaine de mètres de profondeur, on y accède par un escalier dans la roche. Le bleu de l’eau est intense, les rayons du soleil qui pénètres dans l’eau font briller l’eau qui parait argentée. A faire avec masque et tuba. Le plus : une corde de tarzan pour se jeter à l’eau depuis une petite plateforme !
  • Cenote Zaci : je ne l’ai pas fait personnellement, il se trouve au plein centre ville ce qui est d’ailleurs surprenant. Il est assez grand et assez impressionnant parait-il mais assez touristique également.
Cenote de l’Hacienda San Lorenzo Oxman
Cenote de l’Hacienda San Lorenzo Oxman
Cenote de l’Hacienda San Lorenzo Oxman
Cenote Zaci en plain centre ville de Valladolid

4/ Rio Lagartos et Las Colorades :

A 1h30 de route au nord de Valladolid se trouve Rio Lagartos. On peut y loger, nous avons fait l’aller-retour sur la journée.
De là, on viendra vous solliciter pour une promenade de 2h30 environ en bateau dans la réserve: crocodiles, flamands roses (bon nous ce n’était pas la période, on a marché dans des marécages pour en apercevoir à plus d’une centaine de mètres, on a fait mieux, bien que l’expérience « je marche dans la glaise » était rigolote!), saline de Las Colorades et ses eaux roses, bain maya (on n’a pas fait mais c’était rigolo de voir les touristes se tartiner de glaise blanche et revenir en bateau tout blanc!) et petite plage en bord de mer.

Rio Lagartos
Rio Lagartos
Rio Lagartos
Rio Lagartos
Rio Lagartos

Las Coloradas peut se faire également tout seul en voiture, je ne sais pas si au final on se retrouve au même endroit ou non.
Je ne serai pas venue ici uniquement pour ce lieu, mais l’ensemble Rio Lagartos + Las Coloradas est bien sympa pour une journée

Las Colorades

Y a un bon resto à Rio Lagartos où on a goûté du poisson frais pané et farci aux crevettes et au fromage. Surprenant mais très bon, et ça cale pour le reste de la journée !


Autres idées de sortie à la journée depuis Valladolid :

Par choix, par manque de temps, nous n’avons pas pu visiter/revisiter ces lieux, mais voici d’autres idées :

  • Punta Laguna : à 1h de route à l’est de Valladolid, proche du site de Coba, se trouve la réserve naturelle de Punta Laguna. Hors sentiers battus, une balade dans la forêt pour observer des singes et terminer dans un village maya.
  • Le site de Coba : site archéologique moins touristique que Tulum mais sa grande pyramide y est vertigineuse
  • Parc d’attraction de Xcaret : ne tombez pas dans l’exploitation des dauphins et évitez d’aller nager avec eux dans ce parc, mais parait-il que le reste du parc est superbe, très bien fait, avec un très beau spectacle le soir. L’accès est très cher, mais parait-il que c’est un des plus beaux parcs d’attractions au monde (pas pour les sensations mais pour le lieu)
  • Se loger à Valladolid : 2 logements testés :

Casa de las Rutas : à l’est de la ville, à même pas 10 minutes du centre ville. Dans une sorte de ranch avec beaucoup de maisons en location. Nous avions loué la maison « Casa Bac » mais à cause d’une erreur de résa de notre faute, on se retrouve dans une maison plus luxueuse encore, pour 12 personnes et très belle piscine individuelle. A réserver sur AirBnb, beaucoup de maisons isolées dans ce ranch sont en location à divers prix?

La Aurora Hotel Colonial : hôtel en plein centre ville à 2 rues du zocalo. Idéalement situé, très belle piscine intérieure. Les chambres sur rue sont parait-il bruyantes, celles sur cour n’ont pas de fenêtre mais aucun problème, nous étions toujours au bord de la piscine et ses petites tables. Très bon rapport qualité-prix!

Jour 13 à 15 : l’île d’Holbox

L’île d’Holbox, hors des circuits touristiques, plus si sûr…
C’est vrai qu’on s’attendait à une île très tranquille, le Tulum d’il y a 10ans, lieu babacool et tranquille…  et finalement ça reste pour nous très touristique, ça se construit vite, l’ambiance babacool tire quand même un peu sur la jet-set, bref, on ne s’attendait pas à ça. Et on se demande comment le développement va s’en sortir entre nouvelles constructions et constructions détruites par des ouragans à l’ouest de l’île.

Bon, ceci dit, l’île est tout de même très jolie et on fera de belles photos carte postale, nos mini-baroudeuses ont adoré jouer dans le sable, faire de la balançoire au-dessus de l’eau, et nous on a bien apprécié de se poser un peu. 2 jours, c’est ce qu’il faut !

Holbox
Holbox
Holbox
Holbox
Holbox
Holbox
Holbox
Holbox
Holbox
  • Se loger sur l’île d’Holbox: Casa Blatha. Nous avons fait le choix d’avoir un hôtel excentré et tranquille, à 1 minute à pied de la mer. Il y a des chambres dans le batiment principal, nous logions dans le bâtiment annexe, très bien, chambre simple mais impeccable. Très calme, nous avons apprécié l’accès à la plage. Inconvénient: rien autour pour se restaurer (mis à part petit déjeuner), centre ville d’Holbox à 15 minutes à pied. Se fait par la plage sans problème ou 50 pesos en taxi-voiturette. La grande plage d’Holbox est à 20 minutes, Punta Coco à 15 minutes à pied.

Jour 16 à 18 : Retour à Valladolid

Pour les derniers jours, retour à Valladolid, cette ville sympathique et hyper pratique pour rayonner. On y fait les derniers achats et on fait les sorties mentionnées ci-dessus.  On mange des tacos à n’en plus pouvoir pour profiter au maximum de la nourriture mexicaine.

DateActivitéDurée trajetLieu nuité
Mercredi6Arrivée Cancun0h30Puerto Morelos
Jeudi7Visite et journée repos
(visite ville, plage,
piscine…)
/Puerto Morelos
Vendredi8Akumal + cenote Azul1h30Tulum
Samedi9Site de Tulum /Tulum
Dimanche10Site de Muyil
Lagune de Bacalar
2h30Bacalar
Lundi11Visite Bacalar
Los Rapidos
/
Bacalar
Mardi12Bateau sur la lagune
Cocalitos
/Bacalar
Mercredi13Route pour Uxmal5hSanta Elena
Jeudi14Visite Uxmal
Cénotes
1h30Santa Elena
Vendredi15Cénotes
Mérida en soirée
1h30Mérida
Samedi16Mérida /Mérida
Dimanche17Izamal2h20Valladolid
Lundi18Ek-Balam et son cenote1hValladolid
Mardi19Route pour Holbox2h30Holbox
Mercredi20Punta coco + plage /Holbox
Jeudi21Plage Holbox /Holbox
Vendredi22Plage Holbox
Retour Valladolid
2h30Valladolid
Samedi23Cénotes
Visite de Valladolid
/Valladolid
Dimanche24Rio Lagartos3hValladolid
Lundi25Valladolid
Route pour Cancun
2h /